La pointe du lac

le premier maillon de la Tégéval présente une belle richesse écologique

La Pointe du lac se situe à l’extrémité sud de l’Île de Loisirs de Créteil. Point d’accroche à l’urbanisation dense du nord du département du Val-de-Marne, il permet d’amorcer la coulée verte au-delà de la quatre-voies (RN 406) qui cisaille le territoire du Sud de Créteil.

Une sélection attentive de la végétation permet aujourd’hui de trouver un site à forts atouts écologiques. Le secteur se caractérise par une diversité importante d’habitats où alternent des milieux humides (au bord du lac), des prairies sèches, des milieux boisés et ouverts. Ces milieux sont propices au développement d’une faune diversifiée. On note d’ailleurs une forte présence d’oiseaux : environ cinq fauvettes différentes et plus de quatre-vingt espèces d’oiseaux recensées.

4 espaces ont été réaménagés :

/ La voie de la Pompadour

Elle est remise à niveau par rapport au terrain, les bordures hautes sont supprimées et le merlon qui la longe au sud est déblayé.

/ Le merlon belvédère

Le merlon sud est conforté. Il forme un belvédère qui relie visuellement la plaine alluviale, la RN 406 et la base de loisirs. La passerelle, qui s’y raccorde aujourd’hui, donne une dimension plus tangible à ce lien. Repère dans le paysage, il protège aussi la prairie située en contrebas du bruit intensif de la RN 406.

/ La prairie centrale

Le projet prévoit de renforcer l’alternance de milieux et donc la complémentarité des habitats : humides/secs, ouverts/boisés… Des promenades légèrement surélevées accueillent le public dans les prairies en évitant leur piétinement. Les milieux intéressants et fragiles sont ainsi préservés tout en permettant l’accès du public, qui peut observer la faune et la flore.

/ Le boisement

À terme, les arbres constitueront un effet de filtre entre la base de loisirs et la prairie. Le long de la ZAC, un sous-bois dense couvrira la clôture de la propriété pour maintenir l’intimité des logements. La limite avec la base de loisirs doit se fondre dans l’espace. Il sera proposé à Créteil de renforcer les plantations de ce côté. Un gradient végétal partant des berges permettrait de développer un milieu humide : enrichissement de la phragmitaie, plantation de saules, aulnes et peupliers blancs…

L’opération se décompose en plusieurs phases :

1-le déplacement du parking ;
2-les terrassements et la création des allées ;
3-les plantations complémentaires et le mobilier.

La première phase (2014) a permis de créer un parking d’une quarantaine de places au contact de la ZAC. La deuxième phase vise la démolition de l’ancien parking et de la route de la Pompadour pour les réaménager en espaces verts à destination des circulations douces. Cette deuxième phase va permettre la création des différentes allées qui desserviront notamment la passerelle sur la RN406 dès le début 2016. La troisième phase en cours (2016-2017) permet de réaliser les plantations et d’installer le mobilier.

Chiffres clés

  • 58 100 m² de surface
  • 1000 m de long X 150 m de large

Phase 1 :

  • 462 000 € investis
  • Avril 2014, date de début des travaux
  • 4 mois de travaux nécessaires
  • Entreprises : ISS espaces verts / SETP

Phase 2 :

  • 1 950 000 € investis
  • Mai 2015, date de début des travaux
  • 12 mois de travaux nécessaires
  • Entreprises : Id verde / SETP (accès de chantier depuis la RN406) & Lachaux paysage / Razel (terrassements, espaces verts)

Phase 3 :

  • 1 182 000 € investis
  • Septembre 2016, date de début des travaux
  • 8 mois de travaux nécessaires
  • Entreprises : Lachaux paysage / Razel

Pour aller plus loin